Gabon

3ème importateur de véhicules d’occasion, le Nigeria est une opportunité pour le Gabon

Commerce
3e importateur de véhicules d’occasion, le Nigeria est une opportunité pour le Gabon

Devenu le poumon économique de l’Afrique depuis quelques années, de par la diversité de son économie et sa forte démographie, le Nigeria est désormais le 3eme plus gros importateur de voitures d’occasion au monde, selon le nouveau rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE). Une opportunité en Or pour le Gabon, situé non loin, qui verrait l’itinéraire d’approvisionnement considérablement reduit en temps et en coût.

Selon le rapport, les Émirats Arabes Unis sont le pays le plus importateur avec 389 302 voitures, suivis du Mexique avec 281 545 voitures et du Nigeria en troisième position avec 203 136 voitures. Aussi, entre 2015 et 2018, ce sont près de 14 millions de véhicules légers notamment voitures, SUV et minibus qui ont été exportés vers des pays à revenu faible ou intermédiaire, dont plus de la moitié en Afrique. Notons que ces véhicules sont réputés être en bon état et disposés à un usage immédiat sans risque majeur.

Selon l’étude du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), qui constitue une première du genre, les pays africains ont importé le plus grand nombre de véhicules d’occasion (40%) au cours de la période étudiée, suivis des pays d’Europe orientale (24%), d’Asie-Pacifique (15%) et du Moyen-Orient (12% ) et en Amérique latine (9%). Une courbe satisfaisante pour les Nations-Unies. « Le nettoyage du parc automobile mondial est une priorité pour atteindre les objectifs mondiaux et locaux en matière de qualité de l’air et de climat », a déclaré Inger Andersen, Directrice exécutive du PNUE.

Le Gabon qui s’est résolument engagé dans la lutte contre les effets de cerfs issus de la pollution industrielle, pourrait y voir une occasion en Or. D’autant plus que la proximité au Nigeria aiderait à rationaliser les dépenses des revendeurs et à optimiser les délais de livraison. Cependant, garantir la sûreté des véhicules, les autorités Gabonaises doivent renforcer leur réglementation des véhicules d’occasion. Afin d’éviter de tomber dans les travers du Nigeria et Malawi qui ont un taux de mortalité routière très élevé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


About us

Leverage agile frameworks to provide a robust synopsis for high level overviews. Iterative approaches to corporate strategy foster collaborative thinking to further the overall value proposition. Organically grow the holistic world view of disruptive innovation via workplace diversity and empowerment.


CONTACT US

CALL US ANYTIME



Latest posts