Entrepreneur gabonais

5 idées de business à exploiter pour les entrepreneurs gabonais durant la Covid-19

Idées business
5 idées de business à exploiter pour les entrepreneurs gabonais durant la Covid-19
Quickly coordinate e-business applications through revolutionary catalysts for change. Seamlessly underwhelm optimal testing procedures processes.

Au Gabon, plusieurs entrepreneurs se lancent dans le monde des affaires souvent de manière spontanée et cela est perceptible par le choix du domaine d’activités. Une attitude qui a ruiné les espoirs de bon nombre de jeunes pourtant animés d’une noble ambition : s’en sortir. Dans cet article, Esprit Entrepreneur, vous liste 5 bonnes idées à exploiter durant cette crise sanitaire liée à la Covid-19 qui impose des restrictions majeures dans le mode de vie.

Si plusieurs centaines de Gabonais envahissent les incubateurs privés et publics, c’est sans doute que la jeunesse de notre pays est déterminée à faire changer de paradigme dans la constitution de notre population active. Passant de la Fonction publique à l’entrepreneuriat. Seulement, avoir l’envie devrait conduire à opérer des choix judicieux. Du fait qu’entreprendre suppose avoir tenu compte des exigences de l’environnement dans lequel on évolue.

Et en cette période singulière de crise sanitaire liée à la Covid-19 plusieurs idées classiques se sont avérées inopérantes. Et pour cause, le respect des gestes barrières a malheureusement réduit en cendre plusieurs secteurs. C’est le cas du monde des loisirs et des établissements de nuit : bars, boîtes de nuit voire salles de fête. Il va sans dire que le habitudes des populations vont être amendées durablement.

Ces 5 idées n’ont pas la prétention d’être infaillibles mais elles sont flexibles.

La création d’un kiosque à journaux

Nul besoin de rappeler qu’avec le confinement les populations désiraient être informées à plein temps sur le Coronavirus. A cet effet, la vente de journaux et magazines continuent de fonctionner encore et ce, malgré l’essor des médias sociaux remplis de « Fakenews ». Le kiosque à journaux permet de développer des activités connexes qui ne nécessitent pas le contact humain direct. Une aubaine en ces temps de crise sanitaire.

La création de site web et vente de services en ligne

L’outil informatique et l’accès à internet sont les gages d’une croissance économique stable au Gabon. Puisque plusieurs entreprises offrant des services physiques vont devoir migrer vers la dématérialisation si elles souhaitent subsister. Ainsi, avec une bonne maîtrise des réseaux, une connexion internet wifi fluide, plusieurs entrepreneurs peuvent réaliser des marges financières conséquentes. D’autant plus que l’exemple Amazon permet de comprendre que les consommateurs sont disposés à supporter les frais de livraison pour continuer à être approvisionnés.

La création d’un cabinet de formation en ligne sur les langues internationales et vernaculaires

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les cabinets de formation en langues internationales et vernaculaires est une excellente idée à développer au Gabon. Pour le simple fait qu’avec la crise sanitaire, plusieurs compatriotes sont en mode pause. C’est alors que l’esprit doit être enrichi. Les parents sont dès lors disposés à souscrire à des offres de formation en ligne qui leur permettent de passer du temps avec leur progéniture et leur époux(se). Passer une heure en appel vidéo sur des cours en langues vernaculaires voire même étrangères, est une activité mnémotechnique recommandée et rentable.

La Création d’une plateforme de covoiturage

Décidément, tout gravite autour d’Internet. La réservation de taxis ou voitures de transport avec chauffeur est une innovation qui arrangerait de nombreux gabonais. Les transports en commun classiques présentant des risques certains de propagation du virus. D’ailleurs, la société Habana semble avoir très tôt cerné l’intérêt d’exceller dans ce secteur d’activités peu prisé. Se déplacer en toute sécurité et à notre convenance deviendra un luxe accessible à tous.

La création d’un site interactif de recettes de plats africains

Les réseaux sociaux s’étant révélés être des véritables exutoires pour bon nombre de personnes, un boulevard est dès lors exploitable. Il s’agit de créer une plateforme permettant à des milliers de femmes d’être connectées en simultané avec d’autres coachs en art culinaire africain. Le concepteur pourrait facturer à hauteur de 1000 FCFA par heure. Cela revêt un double enjeu puisque non seulement la gente féminine sera édifiée sur certains aspects qu’elle ne maîtrise pas forcément. Mais encore plus cela permet leur épanouissement social et intellectuel.

NB: CES PROPOSITIONS ONT L’AVANTAGE D’ÊTRE PÉRENNES MÊME EN PÉRIODE SANITAIRE NORMALE.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


About us

Leverage agile frameworks to provide a robust synopsis for high level overviews. Iterative approaches to corporate strategy foster collaborative thinking to further the overall value proposition. Organically grow the holistic world view of disruptive innovation via workplace diversity and empowerment.


CONTACT US

CALL US ANYTIME



Latest posts