Entreprise familiale : le problème de la succession

Succession, transmission du patrimoine.

La « succession » ou encore appelé « le patrimoine successoral » peut-être défini en substance comme étant le nom donné à l’assemble des biens, des droits et des actions qui appartenaient au défunt, à la date de son décès et dont les divers éléments le composant, reviennent, aux personnes appelées à hériter.

Plusieurs hommes d’affaires, bâtissent des entreprises familiales, ou ils impliquent leurs enfants dans la gestion de celles-ci, un fait qui ne surprend pas, car très souvent les grands Entrepreneurs veulent que les différentes entreprises, et la fortune familiale demeure pérenne, et pour cela il faut donc la gardé au milieu du cocon familial. Cependant btrès souvent à la mort du patriarche survient généralement des conflits successoraux qui très souvent plonge la famille dans le chaos. C’est fort de ce constat que notre rédaction vous livre certaines modalités de la succession familiale.

Contrairement aux autres entreprises, la succession est beaucoup plus difficile dans une entreprise de type familial. Par exemple, à la mort du dirigeant, chaque enfant peut vouloir remplacer le défunt. Reprenons notre exemple de la famille plus haut. Chacun estime avoir la compétence nécessaire pour un être le successeur et le nouveau visage de l’entreprise.

Admettons que le père décède des suites d’une maladie. Très souvent le fils aîné exige de le remplacer en sa qualité de premier-né de la famille. De son côté, le cadet peut également, réclamer aussi le poste en invoquant ses compétences plébiscitées par le défunt père. Cette situation est très souvent à l’origine de plusieurs tensions, et est à l’origine de la naissance de différents clans dans la société et l’installation d’un climat délétère au sein de la famille. Résultat des courses l’entreprise familiale risque la faillite.

Afin qu’une telle situation ne se produise pas, il est conseillé d’établir un plan successoral. Au besoin, on peut le faire approuver par un notaire. Il a alors une force juridique, même si cela peut ne pas empêcher les frictions dans l’entreprise. En effet, les nouveaux dirigeants pourraient ne pas avoir la même passion que le défunt, ni même ses compétences de gestion. Mais au moins cela précise les choses, et a le mérite d’être clair et précis.

Voilà il est donc fondamental et nécessaire pour un chef d’entreprise de prendre ses dispositions, afin d’éviter plusieurs problèmes après sa disparition.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


About us

Leverage agile frameworks to provide a robust synopsis for high level overviews. Iterative approaches to corporate strategy foster collaborative thinking to further the overall value proposition. Organically grow the holistic world view of disruptive innovation via workplace diversity and empowerment.


CONTACT US

CALL US ANYTIME



Latest posts