Climat des affaires au Gabon : le pays peut aller encore plus loin

Climat des affaires au Gabon - le pays peut aller encore plus loin

Un fait est indéniable, le gouvernement doit accélérer les réformes, s’il ambitionne de faire du Gabon une des destinations les plus attractives pour investir et faire des affaires.

Car au-delà des efforts faits par le ministre en charge de la promotion des investissements, les organismes d’évaluations de l’attractivité du climat des affaires ne sont pas encore convaincu des efforts consentis par le Gabon.

En effet selon l’Africa CEOs Survey édition 2020- l’index d’attractivité des investissements en Afrique. Réalisé par le cabinet Deloitte et Africa CEO forum, le Gabon occupe la 24e place dudit classement. Certes il est au milieu du classement, des pays les plus attractifs du continent, mais il est demeure loin derrière des pays comme la côte d’ivoire qui est à la (1er) place, le Kenya (2e), le Sénégal (3e) ou encore le Rwanda (4e).

Notons tout de même qu’en zone CEMAC notre pays occupe la 2e place du classement derrière le Cameroun. Le palmarès de l’Africa CEOs Survey édition 2020 prend son essence sur les différentes réponses qu’apporte les chefs d’entreprises africains à la question suivante : « Quels pays africains vous semblent les plus attractifs pour investir à l’heure actuelle ? » Le but visé ici est de donner un aperçu du désir d’investissements des dirigeants du secteur privé.

Si la position du Gabon n’est pas alarmante il est clair qu’il faut faire plus et aller plus loin pour que le Gabon puisse être une destination prisée en la matière, il faut impérativement assainir le climat des affaires en République Gabonaise, mais surtout mettre en place les mécanismes qui faciliteront davantage l’entrepreneuriat au Gabon, surtout chez les jeunes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aller à la barre d’outils