Comilog signe une convention pour accompagner les microfinance

comilog

La comilog a signé une convention avec les institutions de microfinances gabonaises pour les accompagner financièrement dans leurs projets. Le ministre des Petites et moyennes entreprises (PME), Yves Fernand Manfoumbi a participé au nom du gouvernement, ce lundi 05 septembre 2022, à Moanda, dans la province du Haut-Ogooué, à cette cérémonie officielle.

 

Le patron des PME gabonaises, le ministre Yves Fernand Manfoumbi, au nom du gouvernement, veut accompagner les petits porteurs de projets car la croissance économique et surtout la résorption du chômage passe par l’auto-emploi. Cet accompagnement est une initiative de la Comilog. Elle ne laisse pas insensible le gouvernement, et s’inscrit dans la dynamique globale de mettre en place progressivement un écosystème entrepreneurial inclusif capable d’impulser une croissance forte.

L’Administrateur Directeur général de la Comilog, entreprise initiatrice de ces conventions, estime que la diversification de l’économie passe par les PME car elles constituent un élément vital du processus de développement économique d’un pays.

Le ministre Manfoumbi, qui a salué l’initiative financière de la Comilog, a noté que le financement seulement ne suffit pas pour la croissance d’une PME. Il faut également trois éléments indispensables : la structuration ; l’accès aux marchés ; et l’accès au financement par les structures du système financier.

Le ministère des PME accompagne les entrepreneurs pour : « l’accès à des structures d’encadrement, de formations et de conseils tel que l’espace PME développé au sein du Ministère ; qui est une plateforme mise en place pour accompagner les entreprises à acquérir des éléments de base en gestion de leur entreprise, entre autres », a précisé le membre du gouvernement.

 

Par ailleurs, pour l’accès aux marchés, le gouvernement a permis la loi de finances rectificative 2022 qui a institué la mise en place de l’agrément PME. Il confère à ses détenteurs de nombreux avantages fiscaux et administratifs permettant aux entreprises d’avoir accès à la sous-traitance des marchés publics, au non-paiement de certaines taxes ou certains impôts pendant un temps préalablement défini.

Le ministre des PME a encouragé les porteurs de projets et les entrepreneurs à saisir ces outils mis à leur service par la Comilog, les institutions de microfinance et l’État gabonais. Dans le même élan, il a remercié le côté société citoyenne de la Comilog tout en incitant d’autres à suivre la voie irréversiblement tracée pour l’accompagnement des PME par le gouvernement, tout en évoquant l’ambition du gouvernement à voir ce type d’initiative être pérenne dans le temps.

Aller à la barre d’outils