Le Gabon veut lancer la commercialisation du biocarburant (2023)

b2818a5562a84d0663b1f8f9b734dfb4_L

Le biocarburant à base d’huile de palme produit par le Gabon pourrait être mis à la disposition des populations d’ici l’année prochaine, selon les prévisions du document de cadrage macroéconomique et budgétaire pour la période 2023-2025.

À en croire ledit document, « les textes concernant la fixation des prix et la commercialisation de biocarburant sont en cours d’élaboration pour une mise à disposition de ce produit aux consommateurs à l’horizon 2023 », indique le document de cadrage macroéconomique et budgétaire.

Et avant de parvenir à cette étape, cinq arrêtés portant réglementation de l’activité de production de biocarburant, dont deux conjoints avec le ministère en charge de l’Agriculture, ont déjà été pris.

Ce biocarburant devrait être produit dans une usine située dans la zone sud de Libreville, sur un site d’une superficie de 5 hectares. Ce site est situé non loin du port à bois et du site de stockage d’hydrocarbures. Le projet est piloté par le Singapourien OLAM international Palm qui a obtenu depuis octobre 2020, des autorisations pour la construction de ladite usine.

Dans le cadre de la diversification de l’économie locale, les autorités gabonaises misent sur la production d’agrocarburants, de graisses et de margarine. L’initiative permettra ainsi au pays de diversifier ses « sources de carburant ainsi que la réduction des émissions de CO2 (dioxyde de carbone, Ndlr) et de la dépendance vis-à-vis des énergies fossiles », indique le document de cadrage macroéconomique et budgétaire.

Aller à la barre d’outils