Le PHISHING, la nouvelle arnaque en ligne

file-20201116-21-11gxaxm

L’hameçonnage (phishing en anglais) est une technique frauduleuse destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles (comptes d’accès, mots de passe…) et/ou bancaires, pour lui soutirer de l’argent.

 

Si ces arnaqueurs sont principalement identifiés dans les pays francophones d’Afrique comme la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Cameroun, ils sévissent aussi dans des pays anglophones. Il peut s’agir d’un faux message, SMS ou appel téléphonique de banque, de réseau social, d’opérateur de téléphonie, de fournisseur d’énergie, de site de commerce en ligne, d’administrations, etc. En Afrique de l’Ouest, ils sont communément appelés les « brouteurs ». Ils utilisent l’arnaque aux sentiments ou le chantage à la webcam pour extorquer de l’argent à leurs victimes.

 

Comment s’en protéger, les mesures préventives

Les techniques d’attaque évoluent constamment. Les conseils suivants vous aideront à déterminer si un message est légitime ou non.

  • Ne communiquez jamais d’informations sensibles par messagerie ou téléphone : aucune administration ou société commerciale sérieuse ne vous demandera vos données bancaires ou vos mots de passe par message électronique ou par téléphone.
  • Avant de cliquer sur un lien douteux, positionnez le curseur de votre souris sur ce lien (sans cliquer) ce qui affichera alors l’adresse vers laquelle il pointe réellement afin d’en vérifier la vraisemblance ou allez directement sur le site de l’organisme en question par un lien favori que vous aurez vous-même créé. Vérifiez l’adresse du site qui s’affiche dans votre navigateur. Si cela ne correspond pas exactement au site concerné, c’est très certainement un site frauduleux. Parfois, un seul caractère peut changer dans l’adresse du site pour vous tromper. Au moindre doute, ne fournissez aucune information et fermez immédiatement la page correspondante.
  • En cas de doute, contactez si possible directement l’organisme concerné pour confirmer le message ou l’appel que vous avez reçu.
  • Utilisez des mots de passes différents et complexes pour chaque site et application afin d’éviter que le vol d’un de vos mots de passe ne compromette tous vos comptes personnels. Vous pouvez également utiliser des coffres forts numériques de type KeePass pour stocker de manière sécurisée vos différents mots de passe.
  • Si le site le permet, vérifiez les dates et heure de dernière connexion à votre compte afin de repérer si des accès illégitimes ont été réalisés.
  • Chaque fois que c’est possible, activez la double authentification pour sécuriser vos accès.

 

Si vous êtes victimes que faire

Si vous avez malencontreusement communiqué des éléments sur vos moyens de paiement ou si vous avez constaté des débits frauduleux sur votre compte : FAITES OPPOSITION IMMÉDIATEMENT auprès de votre organisme bancaire ou financier et déposez plainte au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche.

  • Si vous avez constaté que des éléments personnels servent à usurper votre identité, DÉPOSEZ PLAINTE au commissariat de police ou à la gendarmerie la plus proche.
  • Si vous êtes victime d’une usurpation de votre adresse de messagerie ou de tout autre compte, CHANGEZ IMMÉDIATEMENT VOS MOTS DE PASSE.
Aller à la barre d’outils