Le premier centre de recherche en IA d’Afrique est lancé à Brazzaville, au Congo

Le premier centre de recherche en IA d'Afrique est lancé à Brazzaville, au Congo
Le Premier Ministre de la République du Congo, Anatole Collinet Makosso a exprimé son « immense gratitude » aux dirigeants de la Commission économique pour l’Afrique (CEA) pour avoir choisi le Congo comme hôte du tout premier Centre africain de recherche sur l’Intelligence artificielle (ARCAI).

Dans ses propos lors de l’inauguration du Centre, le 24 février, à Brazzaville, M. Makosso a déclaré que l’ARCAI est « le résultat d’une collaboration fructueuse entre la CEA et le Gouvernement du Congo ». Il a félicité la Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, pour son leadership et ses efforts pour la réalisation de ce projet.

« Merci de croire en nous », a déclaré le Premier Ministre, notant que l’IA change des millions de vies et devient rapidement un élément indispensable de la croissance économique à travers le monde. Il a souligné que le Centre d’Intelligence artificielle (IA) est une étape importante dans la lignée de la vision du Président Denis Sassou Nguesso de promouvoir l’innovation et l’économie numérique.

Financé par la CEA et ses partenaires, l’ARCAI vise à fournir une formation et des compétences technologiques afin de promouvoir la création d’emplois, combler la fracture numérique, renforcer la croissance économique inclusive et assurer l’appropriation par l’Afrique des outils numériques modernes. Il stimulera également la recherche et la croissance dans des domaines tels que la politique numérique, les infrastructures et la finance.

Mme Songwe a remercié le Gouvernement du Congo pour la collaboration harmonieuse qui a facilité la création du Centre d’Intelligence artificielle, qu’elle a décrit comme une étape cruciale visant à faire avancer l’innovation et la création d’emplois en Afrique. Elle a toutefois noté qu’il est urgent que le gouvernement fournisse l’Internet haut débit, rapide, abordable et fiable pour faciliter la transformation numérique si indispensable. Les piliers de travail de l’ARCAI comprennent la fourniture d’installations de recherche sur l’IA à la pointe de la technologie, la collaboration avec les meilleures universités d’Afrique, la création d’un réseau de chercheurs hautement qualifiés et la formation pour aider les citoyens à devenir des universitaires, des chercheurs et des leaders capables d’offrir la transformation numérique à notre société. Le Centre proposera également des programmes de Maîtrise en sciences en intelligence artificielle et en science des données.

La mise en place de ce Centre Régional d’Intelligence Artificielle, le tout premier en Afrique, fait de la République du Congo un hub régional majeur pour le développement des technologies émergentes dans la région.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Aller à la barre d’outils