L’UE veut épauler la Hac dans l’archivage numérique

HAC

La Haute Autorité de la Communication (Hac), a sollicité un appui de l’Union Européenne pour la formation et l’archivage numérique.

 

Le président de la Haute Autorité de la Communication (HAC), Germain Ngoyo Moussavou, a reçu le 28 novembre dernier en audience l’ambassadrice de l’Union Européenne au Gabon, Rosario Bento Pais. Au menu des échanges, l’appui multiforme de l’UE au régulateur gabonais des médias. Rapporte l’AGP.

Le président de l’institution, Ngoyo Moussavou a émis le vœu de voir l’important fonds documentaire audiovisuel et écrit de la HAC être numérisé. De même qu’il a souhaité, sur le long terme, que l’UE accompagne la HAC sur le dossier de la Maison de la presse, dont la réalisation est vivement attendue par l’ensemble des professionnels de la presse gabonaise.

Dans cette optique, il a également dit combien il lui tenait à cœur que l’Union européenne appui la HAC,  particulièrement dans l’organisation des séminaires de renforcement des capacités à l’intention des journalistes, et sur le traitement de l’information en période électorale. Ceci, dans la perspective des élections générales que le Gabon organisera courant 2023.

Par ailleurs, ces doléances, ont trouvé un écho favorable auprès de Mme Rosario Bento Pais, en l’occurrence celles en rapport avec la formation et la numérisation des archives de la HAC. L’UE entend en effet accompagner l’Autorité de régulation au niveau de la formation, d’autant que cet aspect intègre les recommandations du dialogue politique intensifié qu’elle a eu avec le gouvernement gabonais en 2020, et dont l’un des axes prévoit l’appui à la liberté d’expression et des médias au Gabon.

Aller à la barre d’outils