Pêche: des hommes d’affaires turcs veulent investir au Gabon

peche-pelagiques-1

Des hommes d’affaires turcs envisagent d’investir au Gabon dans le domaine de la pêche et des produits halieutiques.

Le 12 décembre dernier, le ministre gabonais de la Pêche et de l’Économie maritime, Oswald Sévérin Mayounou s’est entretenu avec une délégation d’investisseurs turcs. Ces hommes d’affaires ont présenté au membre du gouvernement, l’entreprise qu’ils comptent implanter dans le pays, dénommée « Bon Gabon », spécialisée dans les produits halieutiques.

« Notre vision correspond à celle du président de la République et celle du ministre, c’est-à-dire de développer les produits halieutiques du Gabon au nom du Gabon. Je crois que nous pouvons le faire ensemble », a déclaré Hakan Kiran, président-directeur général de Bon Gabon.

Pour le ministre Oswald Sévérin Mayounou, dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation (PAT), une mission a été donnée à travers la task force générale de redynamiser et relancer l’industrialisation de la filière thonière au Gabon. « Avec ce partenaire, nous espérons très rapidement pouvoir mettre quelque chose en place qui arrange les deux parties et qui relance cette activité », a indiqué le ministre de la Pêche et de l’Économie maritime.

Notons qu’au Gabon le secteur de la pêche ne contribue que « marginalement » au développement économique du pays, soit 1,5 % du produit intérieur brut (PIB) depuis plusieurs années. Ainsi, le poisson et les autres produits de pêche n’ont rapporté qu’un (1) milliard de F CFA en 2021 contre 1,4 milliard en 2020, selon les statistiques de la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDI).

Aller à la barre d’outils