Audit des réseaux mobiles: une couverture insuffisante au Gabon

Telecommunication,Mast,Tv,Antennas,Wireless,Technology,With,Blue,Sky,In

Selon les conclusions de l’audit de la qualité des réseaux mobiles sur les axes routiers au Gabon, il y a encore des améliorations à faire.

 

Lancé par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) au mois d’août 2022, les résultats de l’audit ont été présentés jeudi dernier au ministre de l’Économie numérique, en présence Jean- Pierre Doukaga Kassa. L’objectif de cette enquête, est de s’assurer que les axes routiers concernés et pour lesquels les opérateurs de téléphonie mobile (Airtel-Gabon et MoovAfrica) ont des obligations, sont couverts en réseau mobile.

Au regard des résultats présentés au membre du gouvernement par le cabinet Pimconseil Pragmatic expertise, ayant mené l’audit, il ressort que « beaucoup reste à faire ».  » Les opérateurs ont, certes, investi, mais cela est insuffisant par rapport au délai de 5 ans qui leur a été accordé. Nous allons de ce fait intensifier les contrôles pour qu’ils respectent leurs engagements », a indiqué Didas Oleri, directeur des homologations et de la qualité des réseaux à l’Arcep.

Le récapitulatif montre qu’au niveau de la couverture radio 4G, l’opérateur Airtel, présent sur 38 axes routiers sur 40, a respecté 29 engagements sur 30 axes routiers audités. Son concurrent MoovAfrica présent sur 36 axes routiers sur 38, se retrouve avec 27 engagements non respectés sur 29 axes routiers audités.

Par ailleurs, en ce qui concerne la couverture radio 3G, Airtel présent sur 40 axes routiers sur 40, a 27 engagements non respectés sur 30 axes routiers audités ; MoovAfrica présent sur 39 axes routiers sur 40, affiche 20 engagements non respectés sur 30 axes routiers

Aller à la barre d’outils