Gabon: une nouvelle mercuriale pour lutter contre la vie chère

Ali-Bongo-Ondimba-au-marché-Mont-Bouët (1)

Quelques jours seulement après avoir observé la hausse vertigineuse de coûts des denrées alimentaires et de la flambée des prix dans l’ensemble des surfaces commerciales à travers le territoire national, et après sa récente visite de terrain, le Président de la République Ali Bongo Ondimba a instruit le gouvernement de mettre en place de nouveaux mécanismes de lutte contre la vie chère au Gabon.

 

Une urgence sociale qui, dans les tous prochains jours, sera matérialisée par le lancement d’une nouvelle mercuriale nationale. La ministre de l’Economie et de la Relance, Nicole Jeanine Lydie Roboty, a annoncé, au terme de trois mois de discussion avec les opérateurs économiques du secteur de l’import-export, la mise en place, à compter de la semaine prochaine, d’une nouvelle mercuriale qui devrait remplacer celle en vigueur depuis 2017.

Selon des sources gouvernementales, un protocole d’accord entre le gouvernement gabonais et les opérateurs économiques du secteur de l’agroalimentaire et les importateurs de la chaîne de produits de consommation va être signé en vue de freiner la hausse vertigineuse des prix sur l’ensemble du territoire gabonais.

Le gouvernement qui a engagé ces négociations, entend matérialiser l’engagement du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, vis-à-vis de ses concitoyens afin de leur assurer un mieux-être.

Depuis quelques mois, en effet, les populations gabonaises vivent, impuissantes, une flambée exorbitante des prix de produits alimentaires. Dont le phénomène croissant gagne l’ensemble des surfaces commerciales du pays. Une préoccupation majeure qui n’a pas laissée le Président de la République indifférent et qui en a fait sa principale préoccupation du moment.

Aller à la barre d’outils