Serena Williams : joueuse de tennis et femme d’affaires avisée

Serena-Williams

L’Américaine, qui s’apprête à se retirer des courts après l’US Open, est aussi une investisseuse inspirée qui a, depuis longtemps, anticipé son après-carrière sportive.

 

A l’aube de ses 41 ans (elle les fêtera le 26 septembre), Serena Williams s’apprête à basculer dans une nouvelle vie intense, au point de se baptiser elle-même « Serena 2.0 » : cela fait longtemps que l’ancienne patronne du circuit anticipe sa reconversion dans le monde des affaires.

La meilleure joueuse de tennis de l’histoire a déjà su faire fructifier un palmarès et une popularité inégalés dans le sport féminin en signant une douzaine de partenariats avec des sponsors en tous genres (Ford, Gucci, Gatorade, ou même AbbVie, une entreprise américaine spécialisée dans la recherche pharmaceutique). Elle n’a pas hésité à se mettre en scène dans des spots publicitaires, comme cette incarnation réussie de Wonder Woman pour la plate-forme de télévision DirecTV dans laquelle, armée de sa raquette, elle vient à bout d’une légion de machines.

Au-delà de ses contrats publicitaires, Serena Williams ne compte pas rester assise sur une fortune personnelle estimée par Forbes à 260 millions de dollars (dont près de 95 millions issus du tennis). L’Américaine est, depuis près d’une décennie, une redoutable femme d’affaires, avec sa société, Serena Ventures, qui s’implique dans des secteurs variés comme les services à la consommation, la technologie ou le commerce électronique.

L’entreprise fondée en 2014 a investi dans plus de soixante projets, dont treize start-up considérées aujourd’hui comme des licornes (leur valorisation atteint ou dépasse le milliard de dollars). Parmi elles, émergent Impossible Foods (qui fabrique des substituts de viande et de fromage à partir de plantes), MasterClass (une plate-forme de conférences en ligne) ou Tonal (des cours de sports en ligne).

« J’ai toujours été fascinée par la technologie, et j’ai toujours aimé la manière dont elle façonne véritablement nos vies », expliquait Serena Williams au New York Times. Signe que l’entreprise poursuit son ascension, elle a annoncé, en mars, une levée de fonds de 111 millions de dollars pour accomplir sa « mission ».

 

Source: https://www.lemonde.fr/sport/article/2022/09/02/retraite-sportive-de-serena-williams-derriere-la-joueuse-de-tennis-une-femme-d-affaires-avisee_6140002_3242.html

Aller à la barre d’outils