Le FAO veut aider les PME gabonaises dans leurs développement

FAO

Les gabonaises promotrices d’entreprises et autres entrepreneures d’Afrique subsaharienne vont bénéficier d’une formation dans le secteur agroalimentaire. Initiée par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en partenariat avec le Réseau agroalimentaire international (IAFN), cette formation est destinée aux femmes dirigeant et possédant des Petites et moyennes entreprises (PME) dans ce secteur.

 

L’objectif du programme est d’encourager un nombre sélectionné de femmes entrepreneures en Afrique subsaharienne avec un mentorat individuel et un panel d’experts. Cela permettra ainsi, de leur donner l’accès aux connaissances et aux outils nécessaires pour développer leurs entreprises et s’adapter aux marchés en constante évolution.

Ce programme est composé d’un mentorat individuel ; d’un développement des capacités et outils, avec une formation sur mesure pour améliorer les compétences spécialisées, des ateliers et une interaction avec des leaders mondiaux.

Les femmes sélectionnées, apprend-on, bénéficieront d’une série de formations « sur mesure » pour améliorer les compétences techniques sur des thématiques telles que : l’accès aux services financiers, les ressources humaines, le développement commercial et la commercialisation. Chaque participante devra suivre deux cours obligatoires et choisir au moins deux cours optionnels, selon ses intérêts, ses besoins et ses priorités.

La formation se déroulera à distance via l’Académie d’apprentissage en ligne de la FAO. Ce programme se déroulera sur six mois, soit d’octobre à mars prochains et se conclura par une cérémonie virtuelle de remise de diplômes. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 29 août 2022.

Aller à la barre d’outils